Catalogue 1840 ‘Hasslauer & L. Fiolet Successeurs de Gambier’

Le plus ancien catalogue connu de Gambier date environs de 1840 quand d’après les indications relevées de participation  à des expositions en 1839. Dans ce catalogue il y a 287 pipes qui sont réparties en 11 séries de pipes à tuyau et 6 séries de pipes à douille. 455 est le n° le plus élevé. Ce catalogue date de la période durant laquelle les lisses « Hollandaises» occupent toujours une place importante, mais seront progressivement supplantées par des pipes entièrement figuratives. Il ya encore une grande quantité de pipes à tuyau lisses disponibles, mais les pipes à douille figuratives prennent une place importante. Les pipes de base avec décors figuratifs, mais pas encore «fantaisies» plus tardives sont principalement des pipes avec des têtes avec une longueur de tuyau considérable d’environ 25,5cm et le bout cassé. Les pipes « fantaisies » ultérieures qui sont répertoriées dans le catalogue de 1868 sont plus courtes (environ 12cm) et un embout à bouton. Un bouton utilisé en 1840 était une exception portant une mention spéciale à trois modèles avec une extrémité de la tige « à bouton ». (40a, 41a et 200) Un groupe distinct est formé par le « Têtes de pipes en terre rouge de Constantinople ». Ce groupe se compose d’un certain nombre de hongroises et un certain nombre de modèles basés sur la Tchibouque turque. Ce groupe n’existe plus dans les catalogues ultérieurs, à l’exception de 1908. Dans le catalogue de 1908 nous voyons trois modèles Hongroise (2014, 2015 et 2016)  similaires aux numéros 205 et 206 du catalogue de 1840. collection David Higgins

Voir le catalogue

L’Inventaire de session 1858

Cette liste porte sur monsieur Beaumont à Paris, sur la rue de l’Arbre Sec 20 à Paris. Le numéro de moule le plus élevé est 999 et donne une bonne idée de la gamme à l’époque. Grâce à cette liste, il fut possible de combler quelques trous dans mon catalogue, mais a également révélé que les noms de nombreux modèles différaient du nom  nous rencontré dans les catalogues Gambier. Exemples remarquables : Gambier avait plusieurs  têtes de pipes nommées  « Maure de Barcelonne », terme que nous rencontrons entre 1868 et 1894. Dans la liste de 1858 ces modèles existeraient sous la dénomination  « Tahïtien ».
Un modèle Gambier familier est « le Rieur » les collectionneurs connaissent un petit Rieur et un Rieur un peu plus grand. Ce grand a toujours été considéré comme un ancien modèle. Dans la liste en 1858, ils sont mentionnés séparément. A savoir: un petit Rieur et Grand Rieur, à la fois avec la forme numéro 426.
Dans le catalogue de 1896, nous constatons que certaines « Marseillaises » sont désignées « basque ». Ce nom semble avoir été utilisé dans la liste dès 1858 (numéros 633, 793, 831 et 925 comme « Neo Basque »)

Gambier a vendu plusieurs modèles à tuyau aplati jusqu’à environ 3 cm du bec. Le bouton avec bec est terminé par un fil enroulé. Pour les autres modèles 975 et 977, nous avons utilisé autour de 1900 le nom « NEOFIL ». Tout cela semble un terme moderne pour ces pipes déjà été utilisée dans la liste 1858.
Les noms « fantaisie » et « Néogène » sont également utilisés dans cette liste.
Cette liste comprend également la gamme de Fiolet. Gambier et Fiolet collaboraient et le marchand monsieur Beaumont a un contrat  sur la vente de leurs produits dans et autour de Paris. A propos de cet accord, je reviendrai plus tard.

Voir le catalogue

Catalogue 1868. “Vve Hasslauer successeur Gambier”

(Imprimerie L. Lacourt à Givet)

Ce catalogue comprend les modèles de 660 pipes différents pas tous illustrés. Les pipes à tuyaux sont parfois présentés avec le tuyau complet. Plus généralement, ils sont représentés avec une partie de  tuyau terminée par une ligne de rupture. Parfois, l’extrémité du tuyau est figurée (Ex. 612 Palmier verni) Les pipes à tuyau  « fantaisies » plus petites sont appelées dans ce catalogue « mignonnette ».

Dans ce catalogue, nous voyons apparaître un certain nombre de nouveaux produits Gambier comme les pipes « Taxile», «Pipes à réservoir » (avec tête moible) et les pipes « crème » Gambier. Dans ce catalogue, un certain nombre de pipes pour lesquels Napoléon III et son épouse Eugénie sont illustrées . (Nr.840 Empereur-pt., n ° 842-Empereur gr., n ° 844-Impératrice gr., n ° 926-Impératrice pt. Et nr.211- Fantaisie Impératrice) La popularité de ces tuyaux diminue peu de temps après la réalisation de ce catalogue, Napoléon III ayant déclenché la guerre franco-prussienne en 1870. La très rare pipe « Le Christ »  est seulement dessinée dans ce catalogue.

Voir le catalogue

Supplément au catalogues 1868 et 1871

(Imprimerie L. Lacourt à Givet)

Trois et sept ans après la publication du catalogue en 1868 apparaissent deux suppléments avec les nouvelles modèles. Dans le premier supplément on peut voir un certain nombre de pipes à tuyau fins avec une décoration qui s’étend sur la majeure partie du tuyau. Ces modèles ont été livrés exclusivement en argile blanche, sans émail. (Nr.1264 « Cariatide » 1266 « La Veille d’Austerlitz, 1267 » Flore « . La Cariatide est toujours affichée sans œil pour photograhie. (Voir la description dans le catalogue) La gamme de pipes  « Crème Gambier » sera élargie en 1871 avec 4 modèles et en 1875, 13 autres modèles, les soi-disant. Mignonnettes.  Un groupe remarquable dans le supplément de 1871, le n °. 1 292 t / m 1295. Ces anglaises avec embout verni étaient destinées à l’exportation.

Voir le catalogue

Supplément au catalogues 1868 et 1875.

Trois pipes à tuyau particulires sont incluse dans le Supplément 1875 pour commémorer la défaite de la guerre franco-prussienne de 1870/1871 et son corolaire la perte de l’Alsace et de la Lorraine. nr.1317 « Alsace » avec l’arrière du fourneau  1871, nr.1335 « Strasbourg » avec le visage d’une femme sous son  voile de deuil et nr.1337 « Metz » avec le visage éploré d’une ville martyre. Ces trois pipes à tuyau sont à joindre à une caricature de Napoléon III et  de l’empereur allemand Guillaume 1er. (Nr.1306 « Deux Empereurs »)

Ces suppléments ne sont pas paginé d’origine. Je l’ai fait poue faciliter la recherche

Voir le catalogue

Catalogue 1879 Vve Hasslauer & de Champeaux successeurs

(Imprimerie A. Pouillard à Charleville)

Le catalogue de 1879 comprend une nomenclature et donne une image assez complète de la gamme des Gambier à cette époque. 876 illustrations sont inclues dans le catalogue. Les pipes sont regroupés encore plus clairement que dans les catalogues précédents. Les 29 premières pages sont remplies avec des pipes à douilles en six séries différentes. Pour le groupe dse pipes ‘Fantaisie’ les huit premières pages sont utilisées pour afficher les modèles les plus remarquables avec l’indication ‘’ fantaisie extra ». Les pipes nommées mignonnettes sont maintenant affichées sur deux pages distinctes telles qu’elles existaient antérieurement. Un certain nombre de pipes que nous voyons pour la première fois dans le supplément de 1875 sont maintenant classées ensemble comme « fantaisies Ste Hélène ».

Une nouvelle série est formée par les pipes «Grande Marque ». (Nrs.1370 t / m 1383)

Ces modèles de pipes sont fait de terre blanche et décorés avec une jarretiere au tuyau. Sur le fourneau la  marque Gambier imprimée. Il y a aussi parmi ce groupe de nouveaux modèles comme nr.1370 « Forme Belge ornée les filets Côtes et » et nr.1371 « Gland et Feuilles de chêne ». Détail amusant la « grande Borraine Extra » avec la forme numéro 800. Ce modèle est venu dans le catalogue de 1868 déjà, mais sans numéro de nomenclature. N ° 800 était « Le Christ ». Avec la disparition de la tête du Christ le numéro 800 est affecté à la Borraine.

Voir le catalogue

Catalogue 1886 Vve Hasslauer & de Champeaux successeurs.  

Le catalogue de 1879 a 143 pages. En 1886, il y aura un supplément qui comptent les pages de 144 à 155. Les numéros de nomenclature vont de 1416 à 1484. Ce supplément est remarquable par le soin accordé au dessin qui est beaucoup moins détaillé que dans le catalogue précédent de 1879. Il y a environ 70 nouveaux modèles avec des  fantaisies comme  1422 et 1423, Gervaise et Mes Bottes de l’Assommoir. Chez les têtes à douille, ce catalogue présente pour la première fois le bouledogue, il est intéressant de remarquer qu’il est ici présenté sous deux formes. Le 1420P est légèrement inférieur en 1420, cette version plus petite que je n’ai jamais vue et qui plus tard n’est plus mentionnée dans les catalogues. Un autre titre qui se démarque est le numéro 1416, Tête Fantaisie Sheer Ali. Cette petite tête de pipe semble un peu comme un Jacob et n’est pas mentionnée dans les catalogues plus tardifs. Les ‘Mousseline’ numéro 1471 et  1471 bis sont de magnifiques pipes délicates et fragiles avec un talon en saillie et une fourneau qui s’ incline vers l’arrière.

Le catalogue de 1879 et le Supplément 1886 seront fusionnés et édités dans un nouveau catalogue.

Voir le catalogue

Prix-courant 1896 Quentin & Cie successeurs

La datation de ce catalogue a été pendant un certain temps un point de discussion. En raison de l’approvisionnement à petite échelle de pipes en terre (393) et la gamme de pipes en bois, ce livre pour certains collectionneurs datait de 1920. Une étude plus approfondie par Don Duco a donné lieu à cette liste de prix datée autour de 1896. Cette brochure n’ est pas comparable au catalogue de 1894 dans lequel presque tout l’éventail est indiqué sur les pipes en terre. Elle concerne plus une liste de prix avec une photo de la plage sur la zone des fumeurs qui était disponible à Paris dans le depôt  de la rue de Bondy. Tant de pipes de bois sont présentés, carottes à la façade, le tabac et les boîtes de cigares et même une balance pour des pesées dans ‘le bureaux de tabac « . Les prix indiqués dans les pipes en terre Gambier sont pratiquement identiques à celles du catalogue de 1894. Qu’en est-il de la du nombres élevés que nous rencontrons dans cette liste de prix?  La numérotation de ces  pipes doit être considérée comme un numéro d’ordre. Nous voyons un exemple de la pipe « rose au talon » (nr.1555) dans la liste de prix à deux reprises. Dans un cas à Terre blanche avec nr.2072, dans l’autre cas calcinée sans. 2135. Cette numérotation, n’existera plus dans les publications ultérieures.
Sur la couverture de cette liste de prix, nous voyons qu’il est annoncé marque de papier à cigarette « Riz- la +» et «La Goudron + ». Antérieurement, Gambier a également essayé d’apporter du papier de cigarette sur le marché sous son propre nom. (Voir photo) Le nom est associé à la fabrique de pipes puisque les lettres sont formées par des tuyaux.

Gambier propose pour la première fois des pipes en bruyère dans la liste officielle des 1896. Elles sont toujours marquées avec Gambier et un soleil.

Autres découvertes,  les Marseillaises sont désignées « Basque », un nom qui nous avons rencontré plus tôt dans l’inventaire de session 1858. No. 939 « Permission de Dix Heures » apparaît avec la fin du tuyau à  os ou en corne.. La fantaisie numéro 1195 est nommée  « Thug » au lieu de « Nègre ». Trois néogènes avec un fil au bout du tuyau sont nommées  « Neofils », un nom qui a également été utilisé dans la liste en 1858. Une page « Pipes à émaillées de nom ». 12 pipes à tuyau sont présentés ici, qui sont sur demande émaillées avec le nom de l’utilisateur ou une publicité.

Voir le catalogue

Catalogue 1894 Vve Hasslauer de Champeaux & Quentin successeurs

(Imprimerie Bour. R. Saint-Martin, 192, Paris)

C’ est le catalogue Gambier le plus complet. Il catalogue comprend 1250 modèles différents de pipes illustrées. Pour la premiere fois, apparaissent dans ce catalogue des pipes avec une étiquette sur le tuyau. Ainsi, nous voyons « Grande Marque » étiquettes bleues, « crème de Gambier »étiquettes rouges, des étiquettes vertes « flamande » et des étiquettes spéciales » Jean Nicot « .C’est vers 1890 que seront appliquées pour la première fois des étiquettes sur les tuyaux.

Le catalogue de 1886 fait mention de l’utilisation de l’argile blanche en différentes qualités, En 1894, nous voyons souvent mentionné que certains modèles sont disponibles en terre  blanche, rouge et noir. En outre, il y a aussi pour la premiere fois des pipes Calcinées dans ce catalogue.

Un grand groupe de nouveaux modèles est formé par les flamandes, les pipes avec des décorations simples sont regroupées comme des «flamande à tuyau courts” et “flamandes longues”.
Sur la couverture dorsale du catalogue, on trouve une grande variété de séries de pipes avec un virole nickelée et un tuyau caouthcouc. Ces «têtes montées avec viroles nickelées » sont disponibles en terre blanche, terre rouge en terre noire, émaillée et calcinée.

Ces modèles sont emballés dans des boîtes de 1 ou 2 douzaines.

Nouveautés dans ce catalogue : les pompadours. (P.125) Cette série de six modèles  sont été décorées avec une belle décoration de fleurs et de vignes.
Sur les trois dernières pages de ce catalogue, nous trouvons pour la premiere fois des pipes marquées Noël – Lyon. Il s’agit des  « Pipes Magnétiques ». Elles sont faites d’une argile jaunâtre et décorées avec une peinture beige. Elles sont également produites en version ‘Mille point » émail.. Dans le catalogue, les pipes ne sont pas nommées séparément, mais se répartissent en deux groupes: les « pipes Magnétiques Longues» et «Pipes Magnetigues Courtes ». La piperie  Noël avait été acquise quatre ans l’édition de ce catalogue  et portait à cette époque la marque d’origine avec Lyon mis sur les pipes. Les pipes Noël ultérieures sont marqué Noël – Paris.

Voir le catalogue

Catalogue 1905 Vve Hasslauer de Champeaux & Quentin successeurs

(Imprimerie Bour. R. Saint-Martin, 192, Paris)

Ce fin catalogue est conçu comme un complément à la large éventail du catalogue de 1894. La pagination commence où ielle est arretée en 1894. La derrière la page de couverture est une nomenclature. Dans ce livre, nous voyons une représentation de 84 modèles. Dil est cocasse de constater que certains anciens modèles sont réédités. Ainsi 228 « Belge fine Napoléon » une pipe qui a précédemment seulement présentée dans le catalogue de 1840. Nr.1407 « Happy Jack» est publiée dans ce catalogue avec un nouveau nom et numéro de formulaire. (Nr.1636 « Le Houilleur ») La nouvelle tête de pipe avec nr.1499 « Bahut de St.-Cyr est remarquable. Ce modèle existait déjà chez Gambier comme une pipe sans numéro , mais apparaît dans ce catalogue pour la première fois dans la gamme normale. Pour la première fois, nous rencontrons un certain nombre de statuettes de terre de pipes utilisées pour le tir forain. Quelques belles fantaisies sont ajoutées à la gamme, y compris cinq figures animales. (1600 t / m / 1604). Nos. 1671 et 1672 sont deux pipes très exceptionelles. 8 nouvelles flamandes présentées et la nouvelle est un groupe dans lequel les fourneaux et les tuyaux sont décorés de fleurs  grimpantes ou de pampres. (1644, 1645, 1647, 1648 et 1649)

Voir le catalogue

Catalogue 1908 Société anonyme de la fabrique Gambier

Lith. La Champagne Châlons & Marne

Apparemment, il suit de peu  la publication du supplément de 1905 . Il est d’une réalisation contemporaine plus gérable. La mise en page de ce catalogue est différenet des catalogues que nous avons vus auparavant. La couverture  du catalogue est en papier de couleur orange accrocheur indiquant l’importance de l’entreprise. Il est indiqué que la production quotidienne de pipes à l’époque était de 30.000 par jour et que 2500 modèles étaient disponibles.

Les deux premières pages sont utilisées pour indiquer les groupes de pipes se trouvant dans le catalogue, et dans le but d’illustrer l’emballage et le transport en France à l’aide d’une table de distances.

Dans un cadre Art Nouveau en brun imprimés les pipes sont regroupées et représentées sur un fond bleu. Classement aéré alternant avec des rangées de pipes horizontales. Un total de huit pages sont utilisées pour afficher les pipes. Les prix et descriptions des pipes sont sur des pages séparées, en plus des images. Une page est utilisé pour afficherles  pipes Noël. Le dos de ce catalogue est utilisé pour annoncer les carreaux de faïence de Gambier. Ce qui ressort de ce livret c’est que beaucoup de pipes sont représentées émaillés. Cela est particulièrement visible dans les têtes de pipes à douille figuratives. Beaucoup de nouveaux modèles, nous ne resteront pas dans ce catalogue. Un groupe figuratif fume-cigarette a été ajouté à la gamme. Nous voyons aussi nouveaux modèles de pipes avec une virole nickelée et tuyau caoutchouc, comme les numéros 2026 et 2027, avec sur la face avant des néogènes un médaillon qui pourrait être fourni avec la publicité sur demande. Même le célèbre « Souvenir de Bruxelles » (2019) et le rugissement « Lion » (2028) sont nouveaux. Dans la nomenclature Jacob  page 17. Le numéro de commande 2018, Jacob monté sur la base de la douille avec le modèle 1048.. Dans les têtes de pipes à douille, nous voyons quatre beaux modèles Hongroise (2014 t / m 2017) similaires à nos. 205 et 206 du catalogue de 1840.
C’est le dernier catalogue Gambier qui cherche autant que possible à montrer la gamme des modèles. La production de pipes déjà en baisse est presque entièrement arrêtée. Pendant la Grande Guerre  l’usine de pipes sera utilisée par les forces d’occupation comme  hôpital militaire. Après la guerre, l’argent manque à l’entreprise pour donner lui un nouvel élan et gère la production est interrompue. Cette dernière phase de la célèbre société n’est qu’une affiche publicitaire connue dont nous parlerons plus loin.

Voir le catalogue