Catalogue numérique

Catalogue numérique des pipes Gambier de 1840-1926

Consultez le catalogue

L’idée de faire un catalogue illustrant le plus grand nombre possible de modèles Gambier a germé lorsque j’ai souhaité enregistrer ma collection privée dans un dossier numérique. De la sorte, les photos de pipes seraient accompagnées de textes explicatifs rassemblant mes connaissances du moment. Ainsi, avais-je mentionné les catalogues de pipes où elles figuraient, leurs dimensions et ce qu’il me paraîssait intéressant de préciser à propos du dessin ou du personnage  représenté sur ou par la pipe.

Mes recherches ont été facilitées, par les travaux réalisés précédemment par Jean Léo en 1971 “Les Pipes en terre françaisses” comportant une première nomenclature des pipes Gambier et  « Les pipes en terre Gambier » tome 1 à 4 de Francis Van Parys.

Jean Léo avait utilisé les catalogues de 1894 et 1905 pour créer sa nomenclature. Francis Van Parys avait thématiquement décrit les modèles Gambier en quatre chapitres illustrés de dessins ou copies de photos en puissant dans les catalogues de : 1868, supplément 1871 et 1875, 1880, 1894, 1908, 1910 et 1920. Enfin, il avait utilisé l’inventaire du magasin Gambier à Paris de 1858 et produit une nouvelle nomenclature plus complète en fin de tome 4.

En consultant ces différents ouvrages, j’ai realise qu’il serait intéressant et tout à fait inédit de constituer un dossier numérique montrant chaque pipe Gambier connue accompagnée d’un maximum d’ informations. La possibilité d’ajouter des dessins numériques ou ‘scans’ de catalogues, m’a permis de présenter des dessins et photos de bonne qualité, ce qui est une nouveauté par rapport aux publications précitées. C’était le but de mon travail. La difficulté majeure consistait à rassembler les pipes Gambier les plus rares et notamment les anciens modèles afin de me constituer une photothèque la plus complete possible. De 2003 à 2009, j’ai donc rendu visite à quelques collectionneurs de pipes en Europe et photographier les modèles Gambier de leur collection. Sans la collaboration enthousiaste de ces collectionneurs il m’eut été difficile de mener à bien la realisation de ce catalogue.

Mes remerciements vont tout paticulièrement à :

Don Duco dont l’inventaire  des marques sur les tuyaux  me fut d’une aide précieuse ainsi que ses descriptions dans les “Fichier Pijpenkabinet 1978” mis à ma disposition.

Arjan de Haan qui m’ apporté son aide pour la construction du site et la mise en page du catalogue ainsi que  sa consulataion page par page par simple clic sur le rebord.

Un grand merci à mon ami Francis van Parys qui a passé de nombreuses heures à la traduction française du catalogue et a apporté nombre d’ ajouts intéressants.

Je présente mes chaleureux remerciements pour leur productive collaboration  aux collectionneurs suivants, avec l’ abréviation de leur nom utilisée dans le catalogue.

FM Fabrice Messin GK Gilles Kleiber
RS Ruud Stam EK Ewout Korpershoek
RdH Ron de Haan FR Francis Rappe
GD Guy Declef    † PK Pijpenkabinet
BH Boy Hubee RG Richard Gailliet †
MR Michiel Rutten MJ Maurice Japin
PS Philippe Severin AD Alain Demoly  †
JB James Beadle FvP Francis van Parys
 MD Martin Davidson  DH  David Higgins

Je me suis également beaucoup servi des différents catalogues Gambier qui ont été préservés. Ils ne reflètent qu’une partie de la production  mais nous offre néanmoins un pannel important d’une activité pipière assez longue.

Il existe parfois quelques divergences par rapport aux catalogues Gambier connus. Je m’en expliquerai brièvement en abordant ces particularités.

Dimensions

Pour donner une idée de la dimension des pipes reprises dans les catalogues, j’ai choisi de mentionner la longueur du tuyau et la hauteur de la tête. Si la pipe fait l’objet d’une photo, elle sera presque chaque fois mesurée au milimètre près. En cas d’impossibilité de photographier la pipe, mais q’un ‘scan’  de catalogue prend le relais,  les dimensions ont été estimées au plus juste.

Dans le cas d’une pipe à tuyau, la longueur des pipes a été mesurée de l’arrière du fourneau jusqu’au bout du bec.

Pour les pipes montées avec un tuyau  de bois ou de caoutchouc, la longueur est mesurée sans « virolle ».

Pour les tête de pipe, la hauteur de la tête a été mesurée en partant des deux extrémités les plus éloignées.

Pour les pipes avec talon , celui-ci n’est pas inclus dans la mesure.